Chute de cheveux, pellicules et cheveux ternes

Nos cheveux sont un baromètre important de notre santé en général. En effet, pour que l’harmonie existe pour notre cuir chevelu, pas moins d’une quinzaine de type de cellules œuvre ensemble au quotidien. Or ici comme dans tout notre organisme, la santé de nos cellules est primordiale et donc une nutrition et des soins sont indispensables.

Car nous prenons d’abord soin de nos cheveux par l’intérieur.

Tout commence par une bonne alimentation ; un apport régulier de bonnes protéines végétales et d’acides gras de bonne qualité comme les omégas 3 sont indispensables. Mais ce n’est pas seulement cela, il faut également un apport en aliments riches de certains acides aminés, minéraux, vitamines qui favorisent la pousse des cheveux et la bonne santé de votre cuir chevelu : citons la vitamine D, B6, E et C, le zinc, le fer, magnésium et le sélénium, le soufre présent dans les choux, l’oignon, l’ail, la cystine et la méthionine présent dans le germe de blé et le millet. Des plantes comme l’ortie, la prêle, ou une algue comme la spiruline apportent un soutien conséquent aux carences en minéraux.

Bien évidemment, on ne peut pas parler de santé cellulaire sans parler d’oxydation. Et c’est là que l’apport en aliment anti oxydants est nécessaire : bien sûr les légumes et les fruits, surtout les plus colorés (myrtilles, cassis…) mais également l’açai, la grenade, les cranberries… et pourquoi pas un verre de vin rouge (et un seul !!) bien tannique au cours du repas.

Mais des ennemis pernicieux jouent également avec la santé de nos cheveux : le stress et le déséquilibre hormonal.

Le stress par son action hyper oxydante, rien ne va plus pour nos cellules quand il y a stress et donc rien ne va plus pour les cellules de notre cuir chevelu !

Le déséquilibre hormonal lié à un excès de dérivé de testostérones, de loin le responsable le plus répandu de l’alopécie autant chez les femmes que chez les hommes. C’est ce même phénomène qui engendre les problèmes de prostate masculin. C’est pourquoi, on peut se tourner, que ce soit pour les femmes ou les hommes, vers des plantes comme l’ortie, le palmier de Floride, l’huile de pépins de courge, les noix de cyprès le thé vert… Mais ce peut être également lié un trouble de la thyroïde.

Quoiqu’il en soit pensez à aider votre foie…

Les huiles essentielles ajoutés dans des shampoings naturels sont des atouts précieux pour agir autant en externe qu’en interne. On citera les huiles essentielles de cèdre de l’atlas, de pamplemousse, de gingembre, de bay de st Thomas (pellicules).

Et bien entendu, il est plus qu’indispensable d’arrêter les attaques chimiques et mécaniques contre nos cheveux : les couleurs agressives, les permanentes ammoniaquées, les shampoings bourrés de molécules de synthèses, les lissages et l’utilisation du sèche-cheveux trop fréquents. De même que les shampoings quotidiens : 1 à 2 fois par semaine suffisent.

Car non seulement vous agressez vos cheveux mais vous agressez l’ensemble de votre organisme car tous ces produits pénètrent votre sang par votre peau et voyagent ainsi partout.

Dans tous les cas, un naturopathe peut vous aider…

 

 

 

Aucun commentaire

Poster un commentaire